Gabriel Grosbard, violon       Matthieu Boutineau, piano forte

Les sonates pour violon et clavier de Mozart constituent un corpus d’environ 37 sonates, publiées entre 1764 et 1788. Mozart n’a alors que huit ans lorsque ses premières sonates paraissent au grand jour ! L’écriture de ces sonates, qui sont également les premières œuvres publiées de Mozart, fait suite aux nombreux succès que son père et lui ont rencontrés, lors de leurs voyages en Europe. Violoniste, son père Léopold organisait des concerts auprès des « grands de ce monde » en duo avec son fils Wolfgang au clavier. C’était ainsi l’occasion pour Léopold de faire connaitre et entendre son fils prodige.

M. Bernstein rapporte les propos de Léopold : « la publication de pièces de clavier constitue l’un des meilleurs moyens de se faire connaitre et de gagner quelqu’argent. Mais si l’on peut y ajouter un accompagnement au violon, l’effet en sera d’autant plus réussi ». Sans doute faut il donc voir dans l’écriture et la publication de ces sonates, la forte influence de Léopold… Quoi qu’il en soit, ces premières œuvres nous donnent déjà l’exemple bien vivant du génie du clan Mozart, et de l’imprégnation rapide et précoce par Wolfgang de toutes les caractéristiques musicales de ce milieu du XVIIIe siècle. Comme en ce début des années 1760, partons à la rencontre de ce duo intimiste père et fils Mozart.