L’ensemble

Mensa Sonora est un ensemble de musique ancienne fondé en Deux-Sèvres par Jean Maillet, son directeur musical pendant 25 ans. Depuis 2015, Gabriel Grosbard en est le nouveau directeur artistique. Tirant son nom d’un recueil du compositeur H.I.F Biber, l’ensemble a pour vocation, depuis sa création en 1989, la recherche musicologique et la démocratisation de la musique ancienne.

Ces travaux de recherche se concrétisent en 2017 par la redécouverte d’œuvres inédites de G. Gentili et A. Vivaldi, objet du disque « L’Estro Vivaldiano » paru en avril 2018 pour le label Passacaille (récompensé par 5 diapasons). 

Ces musiciens sont animés par l’envie de réaliser un travail porteur de sens auprès des nouveaux publics, en les associant à leur démarche : échange avec les musiciens amateurs dans le cadre du « Pays des Volutes », sensibilisation auprès des scolaires en amont de programmes spécifiques, présentation de concerts dédiés aux enfants… À leur travail d’ensemble s’ajoute l’organisation du festival Lumières du Baroque à Celles sur Belle (79), lieu d’expériences musicales en tout genre, où publics et musiciens participent ensemble à créer une activité musicale et humaine tout au long d’une semaine.


Les Musiciens

Gabriel Grosbard, direction artistique, violon, alto et viole d’amour.

Marie Rouquié, Josèphe Cottet, Béatrice Dental, Simon Pierre, Isabelle Langlet, violons et altos.
Antoine Touche, Sabine Louys, Julien Hainsworth, violoncelle.
Elodie Peudepièce, contrebasse.
Matthieu Boutineau, Joseph Rassam, clavecins et orgues.


L’Ensemble Vocal de l’Abbaye Royale de Celles

Créé en 2000 à l’initiative de Jean MAILLET et sur l’impulsion de Christine Girard dans l’optique d’une collaboration privilégiée avec Mensa Sonora mais sans exclure pour autant une vie artistique autonome et indépendante, l’Ensemble Vocal de l’Abbaye Royale de Celles sur Belle regroupe de seize à trente chanteurs (dont de nombreux chefs de choeurs) issus des principaux ensembles vocaux de la région Poitou-Charentes et d’autres ensembles vocaux nationaux : Ensemble Vocal de l’Abbaye aux Dames (Saintes), Ensemble du Bois d’Amour (Poitiers), Col Canto (La Rochelle), Imagô (Lyon) etc.
Tous ces chanteurs ont acquis une solide formation musicale et, pour la plupart, enseignent l’Education Musicale et le Chant Choral dans l’Education Nationale. Plusieurs d’entre eux sont titulaires d’un diplôme de chant de conservatoire et se sont produits de nombreuses fois en solistes.
Par l’origine géographique de ses choristes (Vienne, Deux-Sèvres, Charente-Maritime) et son lieu de résidence (Abbaye Royale de Celles sur Belle), l’Ensemble Vocal est donc un choeur de chambre à vocation régionale dont le champ d’action se situe d’abord en Nouvelle Aquitaine.
Pour l’occasion, les séances de travail ont été animées par Matthieu Boutineau et Gabriel Grosbard, mais, par delà toute direction gestuelle, l’Ensemble Vocal de l’Abbaye Royale de Celles sur Belle entend se doter d’une autonomie d’écoute et d’une cohésion lui permettant de ne suivre, à l’instar des instrumentistes, que les sollicitations du premier violon.
Depuis sa fondation, l’Ensemble Vocal de l’Abbaye Royale de Celles sur Belle a participé à de nombreuses productions aux côtés de Mensa Sonora (Cantates de Bach, Magnificat et Gloria de Vivaldi, Odes à la Reine Mary et Didon et Enée de Purcell, Dixit Dominus de Haendel, Requiem de Biber, Requiem de Gilles, Dies Irae de Lully, Motets de Vivaldi, Stabat Mater de Pergolèse, Te Deum de Charpentier, Magnificat de Bach, Messie de Haendel, Messe brèves de Haydn et Mozart, Passion selon St Jean de Bach, l’Ave verum Corpus K. 618 et la Messe en ut mineur K. 427 de Mozart, Odes pour la Sainte Cécile de Purcell, etc…)


Direction artistique

Né d’une famille de musiciens, Gabriel Grosbard commence l’apprentissage du violon à l’âge de cinq ans. Dix années plus tard, son goût prononcé pour la musique ancienne l’oriente vers l’étude exclusive du violon baroque. Il obtient un DEM de musique ancienne à l’ENMD de Niort auprès de Jean Maillet, puis un DFS mention Très Bien à l’unanimité au CNSMD de Paris dans la classe de François Fernandez.

Que ce soit au violon, à l’alto ou à la viole d’amour, Gabriel est un partenaire apprécié, plus particulièrement dans des projets à effectif restreint. Il est ainsi souvent invité au sein des formations les plus renommées : Pygmalion (R. Pichon), Ricercar Consort (P. Pierlot), les Talens Lyriques (C. Rousset), Il Gardellino (Jan de Winne & M. Ponseele), les Arts Florissants (W. Christie), InAlto (L. Colson), les Surprises (L-N Bestion de Camboulas), les Ombres (M. Blanchard & S. Sartre), Correspondances (S. Daucé), Les Muffatti. Par ailleurs, il occupe régulièrement le poste de premier violon, fonction qu’il exerça à l’Ensemble Pygmalion durant quatre ans. Gabriel s’est, de plus, produit de nombreuses fois en soliste, notamment avec l’ensemble Mensa Sonora dans des programmes divers, dont les plus récents sont : les concerti pour viole d’amour, les concerti pour violon dédiés à Pisendel et les quatre saisons d’A. Vivaldi, la symphonie concertante de W.A. Mozart, ou les concerti ayant fait l’objet du disque « l’Estro Vivaldiano » paru en avril 2018.

Depuis 2015, il est directeur musical de l’ensemble Mensa Sonora, s’occupant ainsi de l’ensemble mais également du festival Lumières du Baroque.

Il enseigne le violon baroque depuis 2015 à l’Académie de musique de Saint-Loup (79).

Ses différentes collaborations lui ont permis de participer à de nombreux enregistrements, notamment chez Alpha et Harmonia Mundi (Pygmalion), Mirare (Ricercar Consort), Aparté (les Talens Lyriques) ou Passacaille (Mensa Sonora & InAlto), dont certains ont obtenu de grandes récompenses comme le Diapason d’Or de l’année (Missae Breves Vol 1 de Pygmalion et Schütz & his Legacy de InAlto) ou la Victoire de la musique Classique (Köthener Trauermusik de Pygmalion).